Joolsy construit son univers en balades folk oniriques et brutes, bercées par un feu mélancolique nous portant dans un royaume très personnel aux teintes à la fois psychédéliques et réalistes.

Début 2012, il nous livrait « Peaces » son premier recueil de six compositions qui étaient autant d’escales au cours d'un premier voyage initiatique dans son monde.

Joolsy a sorti en mai 2016 les dix titres de son tout premier LP album, « Bloom On The Moon », dans lequel chansons brutes guitare voix se mélangent avec compositions arrangées de cordes, piano ou instruments plus rares (vielle, flûtes...)

Let your mind flow and bloom

Peaces

(2012)

Bloom On The Moon

(2016)

Crowdfunding Merci

Un premier album très réussi

Dom Kiris, OÜI FM, Octobre 2016

Le folk intimiste de Joolsy ne tombe pas dans le piège de l’ennui. Ce Bloom on the moon mérite une belle place sur l’étagère de tous les amateurs de musique folk bien sûr, mais aussi de tous ceux qui sont à la recherche d’ambiances qui vous enveloppent comme une chaude couverture entre deux frissons.

Rock made in France, Juillet 2016

Difficile de suivre Joolsy. D’abord leader de Mycelium puis de Hopsy, le bonhomme change une nouvelle fois d’identité en changeant une nouvelle fois de style. Finis l’energie de groupe, le rock et l’électricité, place désormais à un travail en solitaire, acoustique et largement folk. Mais le Francilien ne met pas de côté certains aspects qui faisaient la spécificité de ses groupes précédents, comme une flute traversière entre Debussy et Jethro Tull donnant une suavité toute reptilienne à la musique (A moment to exist). Plus difficile à définir mais tout aussi marquant, en passant à l’acoustique, Joolsy ne prend pas la tenue du songwriter maudit à la tristesse inconsolable. Même le joli écrin de A Feast of fate, le titre le plus purement folk de Peaces irradie une clarté reconfortante et sereine. Là encore, Joolsy reste égal à lui même et à son tempérament. Peaces est un EP largement enlevé. De sa voix chaude, il prend les choses à bras le corps dans une rythmique endiablée à coloration black (Precious Violence). On peut sentir là une filiation de coeur avec Ben Harper ou avec Red Hot Chili Pepper (si tant est que les Californiens fassent dans le débranché). Tout cela était déjà présent dans Hopsy; dans cette absence d’électricité qui finalement révèle d’autres vérités, la musique fait encore plus ressortir le charisme naturel de l’auteur (tel Eddie Vedder et autre vieux briscard du rock américain), sa chaleur, son aisance, son humanité. Bel EP. 3.5

Denis Zorgniotti, Benzine, Juin 2012

Déjà auteur de plusieurs EPs avec son groupe Hopsy, le francilien Joolsy nous fait découvrir ici son premier recueil solo. Cet EP porte bien son nom : ces six compositions sont autant de douces invitations à la paix, des balades folk simples et épurées. Un artisanat brut, sans fioritures, qui fait mouche avec sa légèreté mélancolique et son entrain optimiste (écoutez Wonderful).

Discordance, Avril 2012

Prochains concerts

Paul B

6 allée de Québec, Massy (91)

20h, entrée libre